Là où pousse le Kiwi, peut vivre le Feijoa. J'en ai deux dans mon jardin, où les kiwis ne m'ont jamais donné que des fleurs !!^^
Seul soucis, c'est qu'il est très lent à prendre ! 7ans environ sont nécessaires pour les premiers fruits...
Mais quel régal des yeux et du palais ! Car passé ce temps d'implantation, il est très généreux... enfin... il y en a un qui donne bien moins, mais cela est parait-il courant...

01-13-StFloLe Feijoa, ou goyavier du Brésil, ou Goyave-ananas, Goyavier de Montevideo , est en fait un Acca sellowiana de la famille des myrtacées.
Il faut une terre bien drainée... encore que la mienne est de l'argile bien tassé !!... Plein soleil, mais abrité du vent si possible et bien arrosé en été.

02-30-StFloJ'ai protégé mes feijoas, l'hiver, avec du voile de forçage. Le voile d'hivernage est insuffisant pour la plupart des plantes. Pour une haie, on ne le taille pas. Mais en solitaire, je l'ai taillé au coeur du buisson, comme les arbres fruitiers, pour aérer et ensoleiller...

03-30-StFloPas de maladie particulière !!!... Les fleurs sont inodores mais splendides ! Et, seules les punaises-gendarmes, s'y promènent en bande...

04-30-StFloPar contre, les branches sont extrêmement fragiles. Il faut donc, se glisser doucement sous ou entre ses branches pour nettoyer le pied, tailler et cueillir les fruits.

05-30-StFloLes fruits ressemblent un peu à ceux du kiwi, mais avec une peau douce. Quant à l'odeur et au goût, c'est du pur bonheur !!!... un parfum acidulé, mélange de goyave, eau de rose, framboise, etc... Leur taille est celle d'un gros oeuf pour les plus développés. Malgré un éclaircissement des grappes de fruits, l'été ayant été particulièrement chaud, beaucoup n'ont pas trop grossi !

06-30-StFloSes propriétés nutritives lui assurent un intérêt croissant: riche en vitamine C, il présente aussi une forte concentration de potassium, qui aide à réguler la pression sanguine, et de saponine, qui aurait un effet de réduction du cholestérol, ainsi que de prévention du cancer.

07-30-StFloSa conservation est délicate, bien que je les cueille vers fin octobre, les étale sur des cagettes, dans une pièce à peine éclairée et aérée, pouvant ainsi les consommer 3 à 4 semaines après... L'essentiel est transformé en compote ou confiture : un sublime résultat !!
Si vous êtes patients, au bout de trois ans, comme pour moi, vous devriez obtenir 15kg brut de fruits pour un seul arbrisseau ! 20kg, cette année !
Compter un peu moins de la moitié en pulpe... et environ 1kg200 de confiture pour 4kg brut de feijoas... Vous en serez enchantés !