Quézac, petit village lozérien d'environ 330 habitants, sur 27kms2, fait partie des Gorges du Tarn, près d'Ispagnac,  à 507m d'altitude.
Pour accéder à Quézac, on emprunte son magnifique pont dont l'histoire ne manque pas de péripéties !!!

1-48-QuézacLe pape Urbain V, enfant de Grisac, fait construire ce pont dès 1350, afin de faciliter le passage du Tarn aux pélerins. La construction tardant à se finir, le pape Benoit XIII appelle les habitants, en 1395, à financer les travaux. L'édifice est terminé bien après 1450, après moulte sollicitations de dons !
En 1626, et à partir de là, la seconde voûte s'effondrera et sera reconstruite chaque fois, dans un délai de 5 ans et plus !!

2-48-QuézacIl en fut donc ainsi en 1657, aux environs de 1689, en 1705 suite à une inondation, puis 1726 où le cintre s'écroule sur les ouvriers, heureusement sans blessures graves. Curieusement, on demande aux mêmes entrepreneurs de continuer les travaux en 1728, mais quelques mois plus tard, une crue d'octobre emporte la pile ....

3-48-Quézac 13Il faudra cette suite inouie de catastrophes pour que les commanditaires finissent par s'apercevoir - 378 ans après les premiers travaux ^^ - que tous les entrepreneurs ont été totalement incompétents !!!

6-48-QuézacLes États décidèrent alors d'appeler des ingénieurs et des experts pour juger de la faute professionnelle. Celle-ci étant positive, il y eut procès durant 8 ans, au terme duquel les entrepreneurs furent condamnés. Leurs prédécesseurs auront échappé à cette sentence ....

9-48-Quezac-le pont03Enfin, l'ingénieur de la province, De Clapier, entreprend alors de rebâtir le pont en allant poser les fondations sur le rocher. Les travaux sont terminés en 1738 !! Et c'est seulement en 1739 qu' est ajoutée une chapelle sur la troisième pile du pont, dédiée à saint Joseph, dont Il n'en subsiste qu'un arceau.

Le pont de Quézac est classé monument historique depuis le 27 août 1931.

21-48-QuézacQuézac étire ses maisons le long d'une rue, ancienne draille qui allait jusqu'au pont. Ici, vers l'arrière pays...

20-48-QuézacLa jolie maisonnette bleue, face à l'entrée de l'église...

23-48-QuézacLa rue continue vers le pont...

22-48-QuézacEn 1862, l'instituteur, C.Chassin, fait un descriptif du village et note : "Quézac (même) comprend 66 maisons pour 300 habitants".


23-48-QuézacLes hameaux qui composent la commune viennent s'ajouter à ces chiffres : Fayet (18 feux-73h) + Byesset (9 feux-47h) + Byessettes (5 feux-25h) + Tomple (7feux-29h) + Chambonnet (5feux-49h) + Le Buisson (4feux-25h).   Au total pour la commune : 114 feux (maisons) pour 548 habitants.

23-48-QuézacLa rue principale offrent de jolies façades ...

24-48-Quézac... de beaux bâtis...

24-48-Quézac... et des ouvertures de toutes formes...

25-48-Quézac

25-48-Quézac-9Impossible de me faire confirmer si ce puits était considéré avoir de l'eau "miraculeuse".....

26-48-QuézacChaque maison a son charme....

26-48-Quézac

27-48-Quézac

28-48-Quézacquelquefois des petites terrasses...

28-48-Quézacet surtout quelques statue ou plaques décorant l'angle des maisons...

29-48-Quézac... de vrais petits bijoux...

15-48-QuézacRocheblaveEt puis, voici le château de Rocheblave, entre le pont et le village, accolé à la montagne, près du hameau de Molines auquel il aurait été relié par un tunnel aboutissant à une de ses maisons. Il fut construit au 16e siècle, sur les ruines d'un château médiéval et dominé par les ruines d'un manoir du XIIème siècle et par une curieuse aiguille calcaire.Sa situation privilégiée lui permettait de surveiller l'entrée des gorges du Tarn et l'accès au causse de Sauveterre.
Propriété séculaire de la famille de Lauberge, marquis de Cassagnoles (Gard) qui ,passe ensuite à leur héritier M de Vergèze d'Aubussargues au milieu du XVIII eme siècle. A la fin du 19e, le propriétaire était Louis Jourdan, député de Lozère de 1886 à 1905.

15-48-QuézacIl tire son nom du roc gris bleuté auquel il est adossé et qui forme l'un de ses murs intérieur : Roche-blave : roche-bleue.
Au dessus de cet édifice rectangulaire, couronné de machicoulis, se dressait l'audacieuse bâtisse de son frère ainé, celui d'Agulhette qui fût au XIIe s. la propriété des Chevaliers de l'Hôpital (qui tenaient sur le Mont Lozère la commanderie du Cap Français).
D'après C.Charles, instituteur de Quézac, "le château de Quézac fut en 1580, le lendemain du bombardement d'Ispagnac par Merle (protestant) à la tête de ses gens et de plusieurs compagnies des cévennes. 200 coups de canons furent tirés sur ce château, sans y avoir considéré des dégâts considérables (sic). C'est de là que Merle se dirigea vers Bédouès...." 

 

Le château de Rocheblave date du XVIème siècle et se situe à proximité du hameau de Molines.
Le château de Rocheblave aurait eu ses dépendances sur Molines et une des maisons du hameau était reliée par un tunel souterrain au château.

Sa situation privilégiée lui permettait de contrôler l'entrée des Gorge du Tarn ainsi que l'accès au Causse Sauveterre. - See more at: http://www.cevennes-tourisme.fr/fr/il4-item_chateau-de-rocheblave-ispagnac.aspx?Cle=ILIVE-CEV-ACTCULT-309#sthash.IHqKF6iu.dpuf
Le château de Rocheblave date du XVIème siècle et se situe à proximité du hameau de Molines.
Le château de Rocheblave aurait eu ses dépendances sur Molines et une des maisons du hameau était reliée par un tunel souterrain au château.

Sa situation privilégiée lui permettait de contrôler l'entrée des Gorge du Tarn ainsi que l'accès au Causse Sauveterre. - See more at: http://www.cevennes-tourisme.fr/fr/il4-item_chateau-de-rocheblave-ispagnac.aspx?Cle=ILIVE-CEV-ACTCULT-309#sthash.IHqKF6iu.dpuf
Le château de Rocheblave date du XVIème siècle et se situe à proximité du hameau de Molines.
Le château de Rocheblave aurait eu ses dépendances sur Molines et une des maisons du hameau était reliée par un tunel souterrain au château.

Sa situation privilégiée lui permettait de contrôler l'entrée des Gorge du Tarn ainsi que l'accès au Causse Sauveterre. - See more at: http://www.cevennes-tourisme.fr/fr/il4-item_chateau-de-rocheblave-ispagnac.aspx?Cle=ILIVE-CEV-ACTCULT-309#sthash.IHqKF6iu.dpuf

16-48-QuézacHouuuu ! ça suffit pour l'histoire !!^^^.... Repartons de l'arrivée sur le village, et tournons à droite, au lieu de suivre la rue principale... et là, nous découvrons des horizons agrémentés de jardins potagers et de pâturages .... c'est reposant...

17-48-Quézac 2Puis en continuant vers l'église, arrêt sur quelques moutons qui paissent tranquillement, nous offrant une belle palette de couleurs... il n'y a plus qu'à choisir le mouton pour la laine désirée !! ^^^^

18-48-Quézac 5Et même qu'on peut entamer quelques discussions en "bêê-mouton".... un moment hors du temps...

30-48-QuézacEt au tout début, la maison du maire (en 2005 !) où l'on a la chance de voir la pancarte "Honneur à notre maire" .... !!

80-48-QuézacEt comme récompense, il y a cette sympathique aire de pique-nique sous les frondaisons et au bord du Tarn....

81-48-Quézac... où l'on peut même faire un bon "sieston" sur le vieux bout de couverture de la grand-mère !!^^^.... c'est paradisiaque !

82-48Il peut y avoir aussi des distractions ponctuelles, comme cette belle Border-Colley, qui n'avait crainte du fort courant, et sauter hors de l'eau pour attraper les éclaboussures !!^^ .... mon border-colley en fait de même ! Ce doit être dans les gènes de tout "regrouper" !!^^^^

83-48

84-48-QuézacOu alors, encore, en se tournant vers Ispagnac, découvrir des amateurs de sensations....
Un vrai paradis, où je ne manque pas de m'arrêter quand je vadrouille en Lozère !....