Après les démonstrations des gardians, nous remontons sur la péniche pour déguster un bon repas méridional 

042-AgsMrts 132-1-34

Un apéritif de bienvenu nous a été offert… jusque sur le pont supérieur ( !!) d’où nous avons pu profiter largement du paysage et du soleil ….

056-AgsMrts 136-2

 

 

 

057-AgsMrts 138-2
Mais gare à ses rayons ardents que l’on oublie sous la fraîcheur de l’air marin !!

043-AgsMrts 00-1-18

045-AgsMrts 171-2
Soupe de poissons, gardiane de toro, fromage et pâtisserie, arrosé de vins rosé et rouge.

Le seul bémol aura été un dessert très long à venir et dont l’attente  mystérieuse a été comblée par la diffusion de musiques obsolètes – à part une ou deux des Gipsy Kings !! – bombardée sur une mono-sono à faire péter les tympans !!!…. mais à laquelle on pouvait, tout de même, échapper en montant sur le pont supérieur !…

068-AgsMrts 147-1-26
Tout au long du parcours, se suivent les distractions liées à la Camargue et au bord de l'eau. Les pêcheurs ne sont pas en reste...

066-AgsMrts 139-2-30
Les diversités du paysage camarguais s'offrent à nous, en toute sérénité...

072-AgsMrts 167-3-26

076-AgsMrts 179-2-28
Et la variété de bateaux et péniches est assez grande pour régaler l'oeil....

077-AgsMrts 183-2-28
notamment cette péniche qui ne manque pas d'attraits !!^^

078-AgsMrts 184-1-26
... une péniche d'artiste !

073-AgsMrts 172-2

073-AgsMrts 172-3

075-AgsMrts 178-2-30

084-AgsMrts 216-1-26
Tous les moyens de visiter sont bons....^^

080-agsMrts 195-2-24Le chaume

Le chaume provient de roseaux de grande hauteur (entre 1m80 et 2m40). Celui de Camargue est reconnu partout en Europe pour sa grande qualité : longueur, diamètre, robustesse et longévité.

« La sagne », c’est-à-dire le roseau, est une activité saisonnière traditionnelle. Chaque hiver, lorsque mistral et tramontane soufflent sur la plaine camarguaise, des dizaines d’hommes, les sagneurs, envahissent les immenses roselières. La récolte du roseau, autrefois coupée à la main, s’est généralement mécanisée, et est devenue l’affaire d’une poignée de récoltants professionnels : il est égalisé, mis en bottes, puis quitte rapidement les marais du Sud-Est à bord de camions à destination de la France pour une petite partie du chargement et de l’Europe pour le reste, au gré de la demande.

Le chaume s’installe obligatoirement sur des toits très pentus (35° minimum) pour éviter un phénomène de stagnation des eaux pluviales qui entraîneraient un pourrissement de la paille de couverture.

Un entretien régulier est impératif pour garder toute l’étanchéité et donc les bénéfices d’isolation du chaume. On compte en moyenne un entretien tous les 3 ans, notamment sur les façades nord des toits plus exposées aux intempéries afin de débarrasser le chaume des lichens ainsi que de la couche superficielle abîmée. Après 25 ans, l’épaisseur du chaume diminue. Dans ce cas, une intervention plus lourde est rendue obligatoire pour fixer de nouvelles liaisons aux endroits où elles ont disparu.

085-AgsMrts 218-2

086-AgsMrts 219-2-34

087-Aigues Mortes 221-2-30

088-Aigues Mortes 227-2-28

090-AgsMrts 231-2-34
Arrivée au port comme prévu vers 16h30, devant les remparts d’Aigues-Mortes....