Le mont Ventoux est le point culminant du Vaucluse avec ses 1.911m. Sa constitution essentielle en calcaire, ainsi qu'une intense karstification due à l'érosion par l'eau, lui donnent cette couverture blanc vif qui le rend visible sur de grandes distances. Il s'étend sur 25km de long (Est-Ouest) et 15km de large (Nord-Sud).

Les précipitations particulièrement abondantes au printemps et à l'automne ont créé des galeries dont les résurgences ont donné, entre autres, la source de La Fontaine de Vaucluse et la source du Groseau.

De la base au sommet, il connait bon nombre de régimes climatiques : méditerranéen dominant avec étés caniculaires, influence continentale de type montagnard, en passant par un climat tempéré à mi-pentes.

D'autre part, le mistral y souffle, avec violence, presque la moitié de l'année. Toutes ces particularités en font un site riche et fragile, confirmé par son classement en "réserve de biosphère de l' Unesco" et "site Natura" en 2000.

Au pourtour de sa base, l'occupement humain y est avéré depuis la Préhistoire. Mais la première ascension jusqu'à son sommet serait l'oeuvre, le 26 avril 1336, du poète Pétrarque, depuis Malaucène, sur le versant nord.
Par la suite, pendant près de six siècle, le mont Ventoux fut intensément déboisé, au profit des constructions navales de Toulon, des fabricants de charbon de bois et des éleveurs d'ovins.

Ce sont d'abord les bergers qui ont tracé des drailles sur les flancs de cette montagne, suite à l'essor de l'élevage ovin entre le 14e et milieu du 19e siècles. Ces chemins ont été désormais transformés en sentiers de randonnée (GR.4 et G.9). Entre temps, ont été construites trois routes principales, permettant le développement du tourisme et des sports, étés comme hivers, notamment avec l'organisation de grandes courses cyclistes, de voitures ou autres défis.

Si l'élevage ovin a presque disparu, sont toujours pratiqué apiculture, maraîchage et viticulture, ainsi que cueillettes de champignons et de truffe, et célèbre culture de la lavande.

Et enfin, le mont Ventoux contistue la frontière linguistique entre le nord et le sud-occitan et a alimenté bon nombre de récits oraux ou littéraires, de représentations picturales artistiques ou cartographiques.

cf. Wikipedia

VitrolMtVtx-29

Ventoux-Vitrolles-29Vues prises du plateau de Vitrolles (13), par mistral bien froid, mais pas suffisant pour lever la brume de fond !^^